valiseEtre Bridget... trentenaire célibataire... c'est forcément être amenée à rencontrer des hommes de son âge, avec les avantages et inconvénients que cela comporte (à moins que l'on aime les "jeûnots"...- et dans ce cas, ce seront d'autres problématiques qui seront soulevées !).

Bref, voilà... La Bridget, vu son âge, vu qu'elle s'attaque à des gens qui, comme elle, ont un passé et les valises qui vont avec, elle ne rencontre que des gars JAMAIS DISPO... ça complique un peu la tâche ...

 

Petit panorama des rencontres que l'on peut faire, passé notre 35ème anniversaire (à 1 ou 2 ans près) :

-il a déjà vécu avec quelqu'un, et la perspective de se réveiller tous les matins avec une femme mal coiffée et pas maquillée le met en panique totale désormais. Il n'en veut plus ! Monsieur reste attaché à son image de la femme parfaite, au charme de la rencontre séduction, et au plaisir de s'étaler en croix (lui aussi !) dans son lit... 

-il aimerait bien refaire sa vie... enfin, en théorie... Il est plein de bonnes intentions et tout et tout... Oui mais voilà... au bout d'un mois d'investissement, il va finir par nous dire que bon... son ex.. quoi...elle était belle...elle était classe...elle était... son ex, quoi ! En gros, il n'oublie jamais son ex. Il vous compare systématiquement à elle sur tout... votre manière de marcher, de manger, d'éternuer... tout est passé au peigne fin dans son petit cerveau enfumé...et il finit toujours par vous sortir que "ben euh... je pense toujours à mon ex". Pas dispo non plus, quoi !

-il a des gosses, donc il n'en veut plus...Bridget doit donc renoncer à être maman un jour, si elle ne l'est pas déjà... et se résigner à avoir, au mieux, une famille recomposée, mais jamais plus d'enfant comme aboutissement de ce nouvel amour qu'ils auraient pu construire..

-il a des gosses, donc il n'a pas de temps... parce qu'il culpabilise déjà pas mal de l'échec de son mariage , et qu'en plus, il veut profiter à fond de ses gosses quand il les a (au mieux pour Bridget un week-end sur deux, au pire en garde alternée - je schématise !)... Normal ! Bridget doit donc se caser dans les trous de l'emploi du temps de Monsieur... entre les enfants, le travail, les copains, le sport, et parfois d'autres activités (ce qui  reste néanmoins la preuve que son Bridget boy est quelqu'un de sain, et qu'il mérite donc qu'elle fasse ces efforts !) - et oui, les meilleurs gars, ce sont bien ces papas méga busy !

-il n'a pas de gosses, mais il n'en veut pas. Son célibat et sa liberté lui plaisent, il est limite (ou franchement) célibataire endurci...donc là, que faire? Bridget doit à nouveau renoncer à fonder un foyer, et accepter d'être la partie de plaisir, parmi d'autres, de Monsieur...aussi longtemps qu'il en aura envie...mais surtout, sans vie commune...

-il n'a jamais réussi à vivre avec quelqu'un ou à s'engager...Même partir en week-end, c'est trop pour lui --> c'est un phobique de l'engagement ... et ils sont nombreux, ces spécimens-là, croyez-moi ! Là... il est clair que si Bridget aspire toujours à une relation complice et partagée, avec les activités qui s'ensuivent... il va falloir aller chercher ça ailleurs... (snif ! C'est déjà difficile de trouver un Bridget Boy qui nous fasse craquer !)

-il a un boulot très prenant... c'est d'ailleurs certainement pour ça qu'il reste célib... il voyage beaucoup, passe un mois en France, un mois à Dubai, un autre mois aux States... ça fait rêver... Oui, mais... du coup, il ne peut pas rencontrer de femme, et quand il y arrive (grâce aux sites de rencontres...), il ne peut rien développer de concret et de suivi avec elles... Et la Bridget en face, elle ressasse : "Encore un qu'est pas dispo !".

-il est marié / en couple, avec ou sans enfants peu importe. Il n'est pas épanoui... ah non ! (puisqu'il vous a rencontrée...). Mais  parallèlement, il est incapable de changer de vie, de passer le cap, de quitter sa femme... enfin c'est surtout pour les enfants qu'il ne la quitte pas... quitte à ce qu'il soit très très très malheureux d'ailleurs (ils ont vraiment le sens du sacrifice, ces mecs-là !). Bref..., toujours pas dispo !

41535_deprime

 

Et le jour où enfin, l'on rencontre un type "dispo" (chose, ô combien rare !), et bien ce type-là...

-il n'a pas de classe, pas de charisme, il est limite mal éduqué, il parle comme un poissonnier...bref, il ne nous convient pas...on ne se voit pas le ramener chez papa maman collègues et compagnie (la "teu-hon", comme on dit !)...

-il n'a pas d'emploi et n'a que des soucis (financiers y compris) ... on va éviter d'en rajouter, on en a déjà assez avec nos propres soucis...

-il a "un grain"... c'est un pervers narcissique, un mythomane, un paranoiaque ou un fou furieux... un mec violent, un mec qui boit... un mec à éviter quoi ! (pour peu qu'on arrive à détecter cela à temps !)

-il ne nous plaît pas... il est trop gentil, trop foufou, trop ringard, trop trop trop tout... et ça non plus, ça ne se contrôle pas... (ah, si nous pouvions contrôler et réellement choisir nos coups de coeur !!).

 

A part ça, qui disait qu'il est super facile de (re)faire sa vie de nos jours et passé un certain âge???!!!

 

Y'a pu qu'à se prendre un "PQR" (= Plan Q Régulier), et en changer tous les six mois, juste pour le fun... et , tant qu'à faire, un p"tit jeune un peu plus dispo et dynamique que les autres (qu'on en profite régulièrement quoi ! - normal c'est ça un  "PQR"). Par contre, faut renoncer aux longues conversations sur l'oreiller (savent pas trop bien parler ces types-là...), et aux week-ends en amoureux au bord de mer ou à Rome...

 

bg-homme