Ed..

10 jours à s'envoyer des sms presque enflammés... A échanger la nuit... crevés, parce qu'il fallait ensuite assumer la journée... A rire, philosopher, théoriser tout ce qui pouvait passer par nos complexes esprits un peu torturés... De formidables conversations, dont une dans la voiture , sur un parking pour le moins glauque, le soir de notre premiere rencontre de visu, achevée à 3h du matin tant le moment était bon, fort, prometteur !

Il m'a invitée à faire "la sieste" le lendemain... Offre que j'ai déclinée...

Il est parti en vacances, et nous avons poursuivi nos échanges, si enrichissants, si prometteurs.

Et puis nous nous sommes enfin revus... il est rentré de vacances, a laché ses enfants chez ses parents, m'a rejointe...

Resto puis bord de mer. Nous voici repartis pour discuter des heures durant, de tout, de rien... On se découvre, on s'apprend.

Et puis on finit par passer la nuit ensemble.

Il dit me respecter... Ne me touche pas, ne m'approche pas...

On discute, voilà.

Au petit matin, petit câlin... on s'étreint, on se papouille, se chatouille, se caresse... Excellent moment. Pas de bisou. Pas de sexe non plus.

14H on finit par sortir de sa tanière du bord de mer, il doit recupérer ses enfants, et moi reprendre ma vie aussi...

Toujours pas de bisou.

Et je rentre... étrange... ni charmée, ni comblée, ni heureuse... contrairement à ce que je m'étais imaginé pendant tout ce temps...

C'est incroyable qu'une attirance extrême se transforme ainsi en simple intérêt , sans émotion ni passion, sans désir ni intense plaisir.

Mystère... Mystère... 

 

coeur livre