Laquelle d'entre vous ne l'a pas entendu , au moins...euh... 4, 5, 6 fois... dans sa vie?

Le "je suis bien, mais..."

Oui, Oui... il est bien, il est content, et bien entendu, nous sommes parfaites...

Oui, MAIS ...

 

Il y a toujours un MAIS, ce "mais" qui vient tout gâcher, et qui nous rappelle toutes ces fois où nous avons voulu tout de même y croire, nous battre, faire preuve de compréhension, de patience, de psychologie, pour finir par lamentablement nous planter (ou plutôt nous FAIRE planter) quelques semaines, quelques mois après...

Ce "MAIS" qui nous rappelle que, sûrement, c'est foutu d'avance, parce que ça veut simplement dire que Monsieur n'est pas prêt, qu'il a peur de s'engager, qu'il n'a pas le déclic.

 

grand-dessin-femmes-castatrices

 

Soyons claires, et honnêtes avec nous-mêmes, ça nous évitera bien des déboires...

 

Réaliste, je suis...Réaliste, je resterai... 

 

Monsieur P., qui me courait après à nos débuts, finit par me dire "je suis bien, tu me corresponds en tous points, j'ai rien à te reprocher, tu es parfaite (et j'en passe dans la liste des avantages de notre relation !), MAIS..."

Mais il bloque ! Oui, il bloque ! Il n'arrive pas à se lâcher, se lancer, s'investir vraiment.

C'est drôle, j'ai déjà entendu ça... et je crois savoir où cela mènera.

J'ose pourtant encore penser que bon... toutes les relations sont différentes, peuvent évoluer différemment, j'ose croire que certaines relations parfois difficiles à leurs débuts, parfois mêmes "perdues d'avance", ont fini par fonctionner, à force de patience, de finesse, de psychologie, ou de je ne sais quoi...

A force de manipulation, aussi...parce que dans ce cas-là, il semblerait que seules celles qui arrivent à prendre sur elles en faisant courir Monsieur, et en s'éloignant, parviennent à le faire réagir... Chose que pour ma part, j'ai extrêmement de mal à faire ! (sûrement la cause de mes échecs?!).


Je m'y essaye... pour parer à ce "je suis bien, MAIS ...", je tâche cette fois de ne pas galoper, de ne pas attendre, de ne pas perdre ma fierté, mon indépendance, mon caractère... Je viens donc d'annoncer à Monsieur [ après une journée pour le moins ennuyeuse hier à le regarder vivre avec sa fille ], que je serai avec ma famille ce dimanche, avec une amie lundi soir, et que nous nous verrons donc mardi soir, soit après trois jours... chose que nous n'avons jamais faite... Il m'a proposé de venir lundi soir tout de même, après ma soirée...MAIS j'ai refusé (trop forte !)...

 

Bref , je pourrais  me complimenter d'avoir assuré sur ce coup, mais je me sens mal avec ça... ça me fait vraiment ch... ! Au final, je me punis moi-même... et surtout... je culpabilise, je me dis qu'il va m'en vouloir, que c'est pas bien de le faire courir, de refuser... bref j'ai du mal à dire non, et à l'assumer... c'est fou, n'est ce pas?

Il paraît pourtant que c'est ce qui marche... pour éviter d'autres "je suis bien, MAIS ..." , pour les "débloquer" quand Messieurs nous voient trop investies, trop faciles, et perdent en nous tout intérêt...

Malgré cela, je me dis que cela peut se retourner contre moi... qu'il peut aussi m'en vouloir, appliquer la même régle, rentrer dans le même "jeu"... reculer, se protéger... et j'en passe !

Ne serait-ce pas à double tranchant? La pratique du "fuis-moi, je te suis etc etc etc...." n'est-elle pas finalement dangereuse? je ne la juge déjà pas très saine, pas très vraie, et surtout, je la juge risquée...

J'espère me tromper... En même temps, il fallait que je lui montre au moins une fois que je ne suis pas totalement investie et disponible, et que je ralentisse le rythme, puisque ça va peut-être trop vite entre nous, et qu'inconsciemment, c'est peut-être ça qui le bloque...

 

Le but n'est pas de le manipuler , ni de lui faire payer quoique ce soit... juste de le mettre plus à l'aise, de ne pas lui faire peur... j'espère que cela portera ses fruits...

Parce que le "je suis bien, mais ..." j'en ai vraiment MA CLAQUE !!!!

 

C'était la pensée d'un Dimanche qui sera finalement comme les autres, un dimanche comme avant.

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------

 

Autres lectures sur le sujet :

-Pourquoi les hommes ont-ils peur de l'engagement (SeduireUnHomme)

-Ces hommes qui ont peur d'aimer (Les Bridgets)

-L'homme a t-il peur d'aimer? (Psychiatrie.Free.fr)

-La peur de l'engagement chez l'homme (PDF à télécharger - Merci au site Syndromeduchictype)

 

Ouvrage :

51Y6PSTS2VL