C'est bien connu... les femmes, entre elles, c'est embrouilles et tutti quanti... de vraies connasses.

Je ne me retrouve pourtant pas dans certaines réactions et attitudes, sinon je n'en viendrais pas à écrire sur ce sujet !

Jalousie3Mais voilà... les femmes sont des être parfois jaloux (non?!), possessifs, et excessifs (probablement du fait de leur émotivité).

 

Jusque là, rien de nouveau au soleil... sauf que lorsque tu en viens à t'opposer ou que tu ne les suis pas de manière inconditionnelle et aveugle, elles peuvent devenir vraiment mesquines, médisantes, voire méchantes, et, pour certaines, agressives.

Quoique, selon mes analyses, je dirais plutôt qu'elles ont la fâcheuse tendance à devenir de vraies pu... , des langues de vipères qui vont alors occuper les prochains dimanches des prochains six mois à tailler en long en large et en travers l'origine de la discorde (= la personne qui n'a pas "suivi"), jusqu'à la prochaine discorde, ou alors, elles transfèreront et passeront à une autre personne.

Souvent, au-delà du "taillage", ça médit, ça fabule, ça "mythone" comme on dit... En fait, les femmes cherchent à tout prix à obtenir le dernier mot, se rassurer, avoir raison, et vont pour cela chercher un maximum de soutiens... et donc parler à un maximum de personnes... en diabolisant et exagérant bien entendu l'origine de la discorde (= la connasse cérebrée qui n'a pas suivi car justement, elle est cerebrée!). Ça frôle les pratiques de la secte...

Alors, étrangement, elles se lient d'une amitié nouvelle et déjà inconditionnelle avec d'autres femmes qu'à priori, elles n'aimaient pas (ou qu'elles avaient autrefois cataloguées). Logique! Si tu as une ennemie en commun, tu deviens amies... Et là, joli spectacle, elles se léchouillent en direct sur leurs pages Facebook, se qualifient de tendres mots d'amour, s'envoient déclarations à tout va, pour s'assurer un soutien de-tous-les-temps (=donc toujours se rassurer), et tentent d'attirer un maximum de personnes dans leur sillage. Tout le monde doit penser comme elles, tailler comme elles, et léchouiller comme elles. Ce sont des "je t'aime", "merci à mon amie", "t'es vraiment trop belle", et autres flatteries calculées, destinées à bien brosser leur groupies choisies dans le sens du poil... Moi, j'appelle ça de l'hypocrisie et surtout de la manipulation. Pas besoin de grandes déclarations en public... L'amitié, comme l'amour, ça ne se montre pas en public. Ça se vit, se prouve en privé, au quotidien, de manière régulière et sur du long terme.

Gaffe à ceux qui n'entreront pas dans le jeu de la haine gratuite et de la léchouille facile! Ceux-là sont généralement isolés, voire bannis. Pire! Si jamais ils cherchent à se détacher de leurs opinions et idées sur un/une tel(le), ils passent dans "le camp ennemi", et ce sera alors à leur tour de se faire tailler le costard et de subir...

C'est, hélas, ainsi que fonctionnent bon nombre de femmes.

 

C'est aussi ce qui explique que pour ma part, j'ai très très peu d'amies femmes... parce que les filles qui parlent sur les autres, les filles qui ont des histoires, les filles possessives, jalouses, médisantes, manipulatrices, ou sectaires... je préfère les éviter. Je me protège autant des hommes que de ce genre de pestes !

J'aspire à des relations saines et positives, et je pense avoir suffisamment de compassion et d'ouverture d'esprit pour ne pas ennuyer les gens avec des ragots et des discours creux, ou ne pas chercher à m'attirer l'affection et l'intérêt des gens en me positionnant en victimeou en les manipulant (leur technique favorite).

Pourquoi ce message? Parce que je subis aujourd'hui le fait d'être cérebrée et d'avoir dit franchement à ce genre de personnes que ça ne le ferait pas entre nous. En effet, j'ai récemment éjecté deux personnes que j'avais retrouvées sur Facebook... des copines de lycée, qui à l'époque n'étaient pas vraiment très fiables, je dois l'avouer (j'avoue aussi que je réalise à peine que je suis tout aussi mauvaise dans la sélection de mes hommes que celle de mes amies !). Toutes deux avaient pratiqué ce que j'appelle "le lynchage public hypocrite" à mon encontre parce que je ne les avais pas suivies dans un de leur délire...

 

 

Définition:

Lynchage public hypocrite = pratique qui consiste à se plaindre de, ou rabaisser, une personne proche, sur Facebook de préférence, par des allusions que peu de monde (excepté vous-même) comprend, dans le but de
1) se positionner comme une pauvre victime et s'attirer des sympathies (car c'est bien connu que de nos jours, on fonde les sentiments sur la compassion et la pitié, et surtout dans l'adversité!);
2) donner des leçons et se faire passer pour quelqu'un de bien (donc quelqu'un qui peut donner des leçons);
3) vous cibler et vous toucher sans pour autant le faire clairement et surtout directement, donc sans vraiment l'assumer (en gardant même la possibilité de vous répondre, au cas où vous réagiriez, que "mais non, tu n'es pas ciblée! Ça n'a rien à voir avec toi!").

Pour ma part, je me suis donc fait lyncher publiquement et hypocritement par ces deux-là pour des raisons tellement futiles que j'ai honte de les rédiger et que je vais vous les épargner... (ou bien était-ce simplement des raisons "apparentes" et le malaise était-il simplement sous-jacent?)

Mais, je n'ai de toute évidence pas été assez entière ni soumise, et probablement aussi trop autonome et réfléchie... Je dois être une amie très infidèle et très ingrate...

Lorsque le lynchage a eu lieu, n'appréciant pas du tout ce genre de pratiques, j'ai coupé court en bonne et due forme : officiellement, avec les concernées, et en privé. Je n'en ai pas informé mes 453 amis sur Facebook. Je pense avoir agi comme une adulte cerebrée, quoi!  J'ai gentiment expliqué à ces demoiselles (agées de 40 ans!) que je n'avais pas la même conception de l'amitié, de la communication, et du respect qu'elles, et que de toute évidence, il valait mieux qu'on en reste là...

 

Jalousie

 

 

Plus d'un après, je découvre que certaines amies en commun ont disparu de ma page... et m'ont bloquée... cherchez l'erreur ! De toute évidence, un an après, en sont encore à parler de moi... Et cherchent encore à me diaboliser et m'isoler. Je ne rentrerai pas dans les détails là non plus. Je me contenterai d'ajouter que... la femme est vraiment rancunière.

Pour ma part, quand je zappe, je zappe... j'oublie les gens, les soucis et tout ce qui a une once de négatif dans ma vie ou mon quotidien... je n'y perds ni temps, ni énergie (j'ai vraiment mieux à faire, entre mes multiples fonctions et jobs, mes petits amis - bien prenants, avouons-le !!, ma famille, mes copines, mon sport et toutes mes passions... ).. je zappe, c'est tout. La rancune, la jalousie, le regret, ce sont des sentiments qui ne font pas avancer, et personnellement, je préfère me concentrer sur ce qui est constructif.

Ce n'est pas leur cas... et je trouve cela pitoyable. Mais pas étonnant.

 

PredatorLa femme dans toute sa splendeur!!!

Non, la connasse dans toute sa splendeur!!!

 

A quoi bon? Dans quel but?

Me faire passer pour folle , pour ne pas avoir à se regarder soi-même? Fonder une secte? Conquérir de nouvelles groupies pour se sentir encore plus aimée?

Je ne comprends pas ce genre de fonctionnements.

Mais je leur donne 6 mois gros max' pour qu'il se retourne contre elles-mêmes, entre elles-mêmes (parce que c'est ainsi que cela fonctionne avec ce genre de personnes).

:-)

Tout cela est immature...

Tout cela est ridicule...

J'en conviens.

Mais pour ma part j'avais besoin de me défouler par rapport à cela... et de tergiverser un peu sur la connerie féminine... parce que vraiment, c'est ça, la connerie féminine.

Et sur ce, je reprends ma route, bien entendu !

A bonnes entendeuses...

 

madame-connasse2

 

-----------------------------------------------------------------------------------

 

Petit manuel de détection de la connasse qui ne vous apportera que des soucis...

-Si elle vous demande très fréquemment pourquoi / comment vous avez réussi à faire telle ou telle chose, obtenir tel ou tel poste, conquérir tel ou tel homme, acheter tel ou tel bien, vous payer tel ou tel voyage, fuyez ! (cela sous-entend probablement envie/jalousie, et c'est forcément malsain).

-De même, si elle passe son temps à admirer de manière excessive et répétitive vos relations, votre réussite professionnelle, votre physique ou  autre. Dans l'excès, ça laisse présager d'un certain malaise, qui finira par ressortir très vite!

-Si elle vous fait culpabiliser d'un manque de disponibilité, sans vous faire de reproches directs, idem. Méfiez-vous. Il y a fort à parier que le jour où il y aura un souci, vous serez la dernière informée, et que vous le payerez cher. Mieux vaut une amie qui exprimera directement ses déceptions ou ses attentes, plutôt qu'une amie qui vous fera des reproches déguisés.

-Si elle cherche à vous contrôler, par exemple : vous relooker, vous dire comment vous comporter avec votre nouveau petit ami , vos autres amies, vos rencontres,  vous imposer une mode de vie ou de pensée, une attitude etc... C'est comme en amour... Une amie ne cherche pas à nous dominer, ou à nous forger à son image. Elle nous prend comme on est. Le pire, c'est que si on ne suit pas, elle risque fort de nous le reprocher un jour... la tendance à la domination est maladive... la personne dominatrice nous apprécie tant que nous nous laissons dominer... ensuite, elle nous hait !

-Si elle juge vos horaires, vos maladies, vos soucis, vos reactions, vos absences au sport, votre fatigue, vos choix, votre mode de vie, fuyez ! Elle n'a pas une once de tolérance et de compréhension. Une amie doit tout dire, l'amitié c'est la franchise. Mais le jugement est toujours malsain et ne mène qu'à frustrations et agressivité à terme. Il y a la manière de dire les choses... si vous vous sentez mal sur la manière dont les choses sont présentées, fiez-vous à votre instinct... il ne trompe jamais !

-Si elle passe son temps à parler des autres, de leur vie, des soucis qu'elle a eus avec un tel ou une telle... fuyez... Femme à histoires, en plus d'avoir des conversations totalement inintéressantes. Et surtout, n'oubliez pas... si elle fait ça avec les autres, un jour, ce sera votre tour !

-Si le seul objectif de ses soirées avec vous est d'aller "à la chasse", plutôt que de passer un bon moment entre filles, à échanger, fuyez également. Vous n'êtes que le moyen pour elle de sortir et d'attirer les mâles qu'elle souhaite attirer. C'est connu, un groupe de copines célibataires dans une soirée, ça fait mouche... Ca se dépiste vite, ce genre de copines... parce que, au cours de la soirée, dès qu'un charmant jeune homme pointe sa truffe, elle a disparu au fin fond  du pub et vous a laissée en plan, toute seule, à siroter votre coca-fraise (parce que c'est vous qui conduisez...) !!

-Si elle essaye de vous laisser entendre que toutes vos amies ou votre petit copain ne tiennent pas la route, si elle juge votre entourage sans raison valable, fuyez. Elle cherche à vous isoler , vous avoir rien que pour elle.

 

J'ai connu cela avec ces personnes... j'ai vu ces signes, et comme avec les hommes, j'ai voulu donner la chance...

Ce genre de personnes ont un sens du relationnel malsain et destructeur, et oscillent toute leur vie entre "l'amour fou" et "le conflit", mais n'ont jamais rien de posé et de stable dans leurs relations... il n'y a rien à y faire, rien à en faire...

Les hommes ne sont pas toujours  très fins et très psychologues, mais pour détecter ce genre de "connasse", ils sont généralement très forts... écoutez-les !!

 

 

7av210

 

 

 

Pour celles qui souhaiteraient approfondir le sujet , un ouvrage sympa :

 

index

 

 Vous pouvez aussi acheter ce T-Shirt pour femmes ...

 

61VzqqJSWBL