Les news de ce mois de Juin...

Une rencontre, comme tant d'autres...

Once me propose de temps à autres des profils... de types morts.. .qui font les morts... qui n'existent pas, ne se connectent pas, ou existent trois jours puis n'existent plus... pas grave, je ne cherche plus à consacrer trop de temps à ces choses-là, et cherche qch de plus vrai et plus authentique... plus soft, plus lent, plus sélectif, moins prenant...

J'ai certes eu quelques conversations top avec un gars prénommé Fabrice mais celui-ci vit un peu trop loin pour moi... et je n'ai pas envie de me lancer dans qch de compliqué. Déjà que le reste l'est tout autant...!!!

signes-qu-il-est-temps-pour-vous-de-tourner-la-page-cov

Il y a plus d'une semaine, j'ai croisé "G".. on a échangé... je n'ai pas eu d'accroche particulière mais il semblait sympa, simple, et nous avions des échanges tout à fait "normaux", sereins, réguliers aussi. Nous avons fini par échanger nos numéros. Il était très présent, et très curieux de me connaître. Alors nous nous sommes vus, au bout de quelques jours, pour un petit restaurant...

Nous avons partagé la note : certaines femmes estiment que ceci n'est pas très galant de sa part.. je ne sais pas trop quoi en penser, mais il est vrai qu'un homme qui veut séduire sort le grand jeu généralement... et j'ai souvent eu des gars qui payaient la note, parce que cela leur paraissait normal.

Pas G... G lui, il fait plein d'heures sup' car il a une situation personnelle un peu complexe, et besoin d'argent à ce que je comprends... Ca sent DEJA le truc compliqué (c'est dingue comme on peut voir les choses arriver de loin, dès qu'on prend de l'expèrience...).

Après le resto, il m'a fait un bisou. J'étais surprise... pas forcément réceptive...c'est que les trucs rapides, c'est pas mon truc... je ne m'y attendais pas !

Après cela, il m'a envoyé des sms pour m'exprimer sa confusion, sa culpabilité de m'avoir bousculée, d'avoir fait le "mort de faim", et je l'ai rassuré. Un garçon bien? Allez savoir... il semble soucieux de bien faire? Allons-y voir...

Et puis le jour suivant, je n'ai eu qu'un seul sms le matin, vers 11h. Puis plus rien...

Et vous savez ô combien c'est important d'avoir des réponses à ses messages ou de voir qu'on a affaire à quelqu'un qui "existe", qui "prend sa place"... J'ai écrit un seul sms aussi vers 13h, et laissé venir... Il n'est pas venu... 19h... je retente une incursion, en demandant s'il a passé une bonne journée... Il n'a pas répondu.

De là, le classique on s'emballe, on s'enflamme, on s'énerve, tous les mêmes et y'en a marre... groupement de copines célib en mode affolement... et puis, bim ! 22H30... il resurgit "sorry je m'étais endormi, j'ai eu une longue journée".

Certes, il a le droit d'être occupé, d'être fatigué... certes  certes...

Mais pour avoir connu cela, tant de fois, on ne me la fera pas... même s'il est revenu après coup, avec une explication tout à fait valable, il n'en reste pas moins que la réalité a sauté aux yeux, et l'a fait tomber direct de son piédestal : il n'est pas du style investi, si déjà, au début, il réagit ainsi... parce qu'on le sait bien, tous autant qu'on est, QUAND ON VEUT ON PEUT... Et quand on démarre qch, on a envie d'échanger, de communiquer, tous autant qu'on est, hommes, femmes...

Bref, ce long silence très inapproprié, limite irrespectueux, même s'il est tout à fait "explicable", parce qu'il n'est plus anodin quand on l'a connu maintes et maintes fois, a contribué à "casser la magie"... et moi qui étais en passe d'idéaliser le bonhomme, je peux vous dire quePAF

 

la réalité m'est revenue à la gueule...

et bimmes lanternes sont maintenant au rouge...

 

Voilà comment on se sent, comment on réagit, après toutes ces expériences foireuses... on n'est plus dupes... on est en mode "veilleuses"... on "wait and see"...

Et là où je suis ravie, c'est que l'expérience m'a aussi appris à prendre du recul et me protéger, me respecter... Auparavant, dans telle situation, j'aurais fait le yoyo émotionnel... j'aurais été MEGA MALHEUREUSE quand j'étais sans nouvelles, et à l'apogée de l'extrème jouissance au moment du retour tant attendu du fantôme résurrectionné... je n'exagère qu'à peine...

Or, cette fois-ci, si je me suis sentie mal environ une heure hier soir, à mesure que le temps passait en silence... j'ai vite sorti la tête de l'eau... et plutôt que de pleurer, larmoyer, chercher à comprenre, me torturer, tout analyser et j'en passe, et bien... je me suis simplement fait la réflexion "Et merde, encore un qui ne sait pas (montrer) ce qu'il veut, encore un qui va me mettre en attente en permanence, et CA ME GONFLE !". Plutôt que de souffrir, culpabiliser, me sentir nulle, abandonnée, anéantie, délaissée et j'en passe... j'ai réagi avec colère, et respect pour moi-même, parce que dans la foulée, je me  suis dit "ET MERDE, JE MERITE MIEUX !".

Alors, là, je comprends, enfin, que tout ce que j'ai craché depuis ces années m'a servi... que j'ai pas largué l'autre pervers en Décembre "par hasard", ni laissé le fantôme Ch. disparaître après trois mois de relation sans verser une larme "par (second) hasard" non plus... je comprends que, enfin, j'ai grandi, j'ai appris, je suis devenue forte... et j'arrive ENFIN à gérer ces situations complètement ahurissantes qu'ils nous imposent, et même si cela titille toujours un peu, j'arrive ENFIN à me dire que c'est pas bien grave, que j'en ai vu d'autres, qu'il y en a d'autres et que le pauvre type, s'il n'est pas en mesure de s'investir.. .c'est son problème, et pas le mien... tant pis pour lui !

J'ai gagné en force, à force de coups... de thérapies... de déceptions... de soirées entières à me démolir et me torturer l'esprit.

La masturbation d'esprit... La psycho à tout prix... C'est fini... on réfléchit toujours, oui... mais on finit par intégrer une chose essentielle : réfléchir, analyser, commenter, discuter, ça ne sert à rien, et ne change rien... une relation, ça se vit, ça se sent... On a notre intuition qui nous souffle les réponses, et on a des choses à vivre, ou pas... analyser, et chercher à comprendre ou excuser l'autre pour des choses qui ne nous conviennent pas, ce n'est pas se rendre service... c'est juste essayer de se sonner des bonnes excuses pour aller se foirer (plus ou moins consciemment) dans un truc.. foireux... On est maso, ou on ne l'est pas... mais quand les signes sont là, des petits signes de m... , qui sont en fait des signes évidents de fuite / lacheté / indisponibilité / immaturité (selon les cas)... tous ces petits signes, ils sont là pour nous dire "biiiiiiiiiiippppppppp ! gaffe à toi!" et pour qu'on les prenne en compte. Pas besoin d'y réfléchir 100 ans... On les prend en compte, on se met en mode "gaffe à moi", et on avance avec ça... sans trop réfléchir... on voit ce qu'il y a à vivre.

 

taylor-swift-trophe

 

Je suis heureuse d'avoir rencontré tous ces types foireux...

Heureuse d'être devenue celle que je suis, qui sait enfin se respecter.

Et même si c'est très (trop) tard, heureuse d'être devenue une femme qui a compris qu'elle doit prendre et vivre uniquement ce qu'elle mérite, et évacuer ce qu'elle ne mérite pas...

Je remercie vivement tous ces connards que j'ai croisés sur mon chemin, pour m'avoir appris la vie, et avoir fait de moi une (encore plus) belle personne, un "bloc" qui n'est pas prêt, aujourd'hui, de s'effondrer !

En l'occurrence, G me propose d'aller balader ensemble en fin d'après-midi au bord de mer... et  bien soit... prenons l'instant, et voyons... mais je n'oublie pas les petits signes... et je n'oublie pas que déjà, je sais que cela ne marchera pas, ne conviendra pas... je prends juste ce qu'il y a à prendre ;-)

 

640_fotolia_68512689_subscription_monthly_xxl

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer