Après presque un an et demi passé sur les sites, je m'étais dit, il y a un moment déjà, que je devrais en faire un roman....

Bon soyons lucide:

1: je n'ai pas le temps

2: pas sûre d'intéresser beaucoup de monde...

 

Mais un bilan s'impose! C'est une évidence (surtout quand une fille du groupe nous sollicite pour avoir un retour parce qu'un type de son entourage pense que nous sommes difficiles et que non voyons, les hommes ne sont pas si terribles: MOUAHAHAHAH).

 

Dois je vraiment m'étendre sur les boulets qui prennent à peine le temps de dire bonjour qu'ils demandent déjà si t'es coquine, si t'aimes la lingerie, ce que tu pratiques ou non (la fellation et la sodomie étant leurs préoccupations majeures, mais les garçons... on peut peut-être déjà voir si on se plait à un moment non???), comment t'es en couple (heu.... ça dépend un peu aussi de mon partenaire ça!!!), sans compter ceux qui en guise de bonjour t'envoient une photo de leur engin (si je les avais toutes gardées, j'aurais pu refaire le clip de Pierre Perret...), ceux qui demandent si ils peuvent en envoyer et en envoient dix à la suite en te demandant si ça te plaît (hum.... il faut que je réponde?), ceux qui t'annoncent être dominants et te sortent les photos de leurs joujous qui te font partir en courant...

Ah et j'oublie le pire de tout!!! Ceux qui te propose un massage! Oui c'est vrai un massage n'engage à rien voyons, c'est bien connu, je vais donc me mettre à moitié nue et toi tu vas me caresser le dos et tu veux faire croire à QUI que ce n'est pas un moment intime et sensuel? Nan mais les mecs..... Tiens d'ailleurs pour en parler, rien ne vaut un bon sketch tellement criant de vérité: 

 



 

Ah et pour information les garçons: vous êtes tous le roi du cuni apparemment donc y'a un problème.... et franchement, je vous le dis entre nous hein, mais séduire une fille en lui promettant la jouissance par le cuni c'est has been, sachez le! Nous attendons autre chose d'une relation! Et oui!!!!!!!!!!!

 

Octobre - novembre 2016: je débute, je suis brisée, je veux juste tourner la page, rien de sérieux. Je rencontre J. et N., dont j'ai déjà parlé, finalement j'ai du bol pour mes débuts, il ne faut pas se plaindre vu ce qui m'attend!!!!

 

Décembre 2016: M. débarque, on s'entend bien, il est sympa, on doit se voir mais il annule car malade. Bénéfice du doute.... Reviens, puis s'efface.... face à mes interrogations, me dit qu'il n'est pas prêt à se caser, ce à quoi je répondrai que c'est pas non plus mon optique mais que je veux quelque chose de plus sympa qu'un plan glauque. Mon premier fantôme après un mois d'échanges quotidiens.

NDRL : Réapparition en juillet 2017: en fait son ex était revenue, il l'a reprise mais c'était une erreur: dommage fromage! NEXT!

 

Janvier 2017: le bel Alex, ah lui il m'a bien bien fait morfler!

Enfin avant y'a Manu, sympa, rigolo, on s'écrit beaucoup, il bosse là ou j'ai bossé à 20 ans, c'est rigolo. Il veut m'offrir un resto, on se voit un vendredi soir et là..... j'ai face à moi une carpe, un merlan frit, je ne sais pas trop... entre les deux mon coeur balance, je dois l'avouer... Je ferai la conversation toute la soirée.

Alors oui il a peut être été intimidé, j'entends bien, mais moi je suis une nana qui a la patate, qui aime avoir du répondant en face et je fais le triste constat que le vitruel désinhibe énormément et qu'il n'est pas du tout  le même en réalité. Il ne correspond malheureusement pas à ce que je recherche...

Bilan: se méfier d'une belle complicité virtuelle qui peut foirer au réel.

 

Passé cette parenthèse, le bel Alex donc. Un vrai beau gosse, je lui dis dès le début que ce n'est pas mon type d'homme. Il arrive de région parisienne et veut faire des connaissances, ok, moi je suis quelqu'un de sociable, jouons là "mode potes". Après le rencard foireux avec Manu, il me dit être soulagé que ça ne l'ait pas fait... début d'une phase de séduction rondement menée par ce jeune homme, nous discutons des heures, je suis aux anges il est si délicat, si attentionné... Il doit commencer son nouveau job le mercredi 01/02/17. On a prévu de se voir le dimanche 5. Le mardi soir, on se quitte sur un "bonne nuit à demain". Il ne se connectera plus jamais. Encore un ghosting (oui mon pseudo a une vraie signification!). Mais celui là il me fait mal. Moi qui prend tout à coeur.

Alors pour quelles raisons, on peut en imaginer des centaines: il a flippé, il a rencontré quelqu'un avant moi, il avait quelqu'un et n'était pas célibataire, voulait juste tester son pouvoir de séduction, ou est célibataire mais voulait juste jouer, ou a fait un pari avec ses potes, ou peut être, laissons lui le bénéfice du doute, qu'il a eu un accident très grave et est dans le coma, et que quand il se réveillera la première parole qu'il prononcera sera mon prénom (quoi???? j'ai le droit de rêver non???)

 

Ensuite, y'aura An., Jo., que je ne reconnaîtrai pas car les photos sont d'un autre temps (heureusement qu'ils m'ont reconnue eux!), sympathiques mais du coup quand tu te fais une idée d'une personne et que celle que tu rencontre en est une autre... Et puis ils sont là mais pas là, dans l'attente en quelques sortes mais pas dans la séduction...

D'ailleurs y'en aura un autre, quand je suis arrivée je me suis dit hou la! Habillé avec des fringues trouées et sales, pas propre sur lui, la totale! La réflexion a été la suivante: punaise combien de temps je dois rester pour être respectueuse? Attends cocotte faut pas déconner, le type te respecte pas là, tu lui as demandé si les photos étaient récentes et ce n'est pas le cas, en plus il est dégueu et répugnant, non ce n'est pas possible là! Je l'ai regardé et je lui ai dit: "je suis désolée, mais ça ne va pas être possible là". Et je suis partie... le rencard le plus bref de ma vie, 3 minutes top chrono grand maximum!

 

Avril je crois, je tente l'expérience du type qui veut faire connaissance sans photos, et pourquoi pas? On discute, il est sympathique, propose un resto, allons y!

Bon physiquement pas mon genre, mais surtout, il dégage tout ce que je déteste: tape à l'oeil, imbu de sa personne, se la pète vraiment grave (et je déteste VRAIMENT les gens qui se prennent au sérieux) et aura une phrase qui me tuera: ses enfants sont assez loin donc pas de garde alternée mais du coup une pension alimentaire: il en dira "j'achète ma tranquilité". Je pense que je me suis figée à ce moment là. Et j'ai juste espéré que la soirée se termine rapidement.

 

Mai: F. Que dire de plus, j'ai déjà beaucoup écrit sur lui, ma première vraie belle rencontre, un type adorable, attachant je craque littéralement lors de notre première rencontre, il est drôle, de la répartie, on s'entend tout de suite super bien. Il a un agenda professionnel très chargé en juin, je comprends, je me dis que je ne suis pas pressée....... On se verra deux fois seulement, la deuxième il me lance un de ces regards en me disant qu'on se revoit quand je veux..... punaise ce regard qui en disait si long... pas un baiser, rien.... puis silence radio. De temps en temps je craque, j'envoie un message auquel il répond de suite hein, mais jamais il ne m'écrit en premier, jamais il n'exprime l'envie de me voir....

On est voisins et on se croise très peu, et un jour je le croise en courant il me fait des grands signes genre content de me voir! Je me dis il va m'écrire et.... rien. Alors je prends l'initiative et à mes questions il répond qu'il est comme ça avec les gens qu'il aime bien. Mouais, ben moi les gens que j'aime bien, je prend de leurs nouvelles, je les vois.... Je finis (ENFIN!) par effacer son numéro de mon répertoire en janvier 2018. Et forcément, je le croise maintenant! Mais je l'évite.

 

Juillet: je discute avec un type de mon groupe de course, R. Il m'avoue ne pas vouloir se caser mais fait ça de façon tellement correcte que nous nous rencontrerons pour une explosion de plaisir (comment dire ça autrement!!!). Mais je me fais piéger: on s'entend (trop) bien, le sexe c'est waouh!, alors le petit coeur d'artichaut que je suis va plonger.......... essayant de couper les ponts plusieurs fois... puis finissant par comprendre qu'il fait partie, comme F., de ces types quittés qui ont tellement peur de s'ennuyer dans leur vie de célibataire qu'ils l'ont remplie de plein de choses et n'ont plus de temps pour rien.

 Ils s'inscrivent sur des sites de rencontre alors qu'ils n'ont pas de temps à consacrer à une nana. Pire! Ceux qui quand y'a accroche t'écrivent 500 messages par jour et du jour au lendemain plus rien! Et inventent des excuses bidons auxquelles ils pensent qu'on va croire!!!

Bref R. n'a pa le temps, R. est débordé. Et surtout R. n'a pas envie. Mais je finirai par découvrir que R. ne s'est pas remis de sa dernière rupture tout simplement. Il s'est livré à moi de manière très touchante, ce qui le rend forcément plus craquant.... Bref R. est un aimant, il faut le fuir pour ne pas souffrir.

 

Ce qui me fait rebondir, tant pis pour l'ordre chronologique, sur M2 (ouais à force on croise des prénoms identiques): discussion super sympa, super intense. On cale un rdv. Il décale deux jours plus tard, puis préfère reporter un  week end, puis disparaît!!! Quand il se prend sa soufflante parce que je ne sais pas ne rien dire, il me dit que son neveu est dans le coma.

Alors oui, je suis quelqu'un de compatissant, là n'est pas la question. Mais quand tu discutes autant avec quelqu'un, que tu as commencé à nouer des liens certes virtuels mais quand même... un message disant "désolé j'ai des soucis persos je reviens vers toi plus tard"????? non?

Pas crédible mec! D'ailleurs... il ne m'écrira plus jamais lui non plus. Mais... maintenant, ça me passe au dessus, je tourne la page aussi vite que celle d'un magazine de pub. C'est moche je trouve.

Edit: il est revenu un mois et demi après en me disant "coucou ça va toi? moi ça va beaucoup mieux". Il n'a pas du apprécier mon "salut ça va oui à fond dans les travaux" parce qu'il n'a pas insisté... Il croyait quoi? que je l'attendais dans une chapelle en allumant un cierge chaque jour et en priant pour son retour? J'aurais peut-être du manifester un enthousiasme débordant??? ALLO!!! C'est pas parce que t'as fréquenté une nana avec qui ça l'a pas fait qu'il faut revenir en espérant que j'accepte être du second choix!

 

En novembre j'aurai rencontré S. aussi.... j'ai jamais compris ce qu'il attendait de notre relation... cette soirée là, il m'avait séduite de manière très adroite mais depuis il dispararait, réapparaît... on s'est vu une seule fois mais il ne lâche pas l'affaire... Un plan sexe il peut en trouver un autre non? Mais jamais il ne me dira que je lui plais, qu'il a vraiment envie de me revoir, bref il se croit en peu en terrain conquis et je suis devenue exigeante malheureusement, ils m'ont tous endurcie.

 

 

Début 2018: Je rencontre un nouveau J. et un T. 

J. c'est compliqué et voué à l'échec, situation non stabilisée alors que véritable accroche. Du coup, je m'oblige à continuer badoo  et je discute avec T. qui va disparaître petit à petit lui aussi. Il n'aura pas de soufflante, de toutes façons on avait jamais parlé de se voir donc.... Pis sur badoo ppppfffffffff ça brille pas plus que ça.... Je désative encore une fois adopte parce qu'il ne s'y passe rien..... jamais....

Edit: T. va réapparaître mais la motivation n'est pas là donc...

 

Et je me dis que je n'ai rien à perdre à tenter J., le seul qui éveille mon intellect, qui s'intéresse à qui je suis et pourquoi je suis ainsi, et surtout, pour une fois qu'il m'arrive de se comprendre sans avoir besoin d'expliquer... Au pire j'aurais passé mon temps de manière agréable, au mieux une belle histoire est en train de naître mais de toutes façons, je ne veux pas vivre avec des regrets.

Et entre un "coucou tu veux voir ma b***" ou un "salut tu b***?" et lui, le choix n'est pas difficile.

Et puis j'ai les travaux dans ma maison à gérer, pas le temps,et de moins en moins l'envie de perdre du temps dans ces discussions stériles avec ces mecs paumés.

Il avance dans sa situation, nos échanges ne s'essouflent pas comme je lui avais prédis (et il aime me le rappeler), j'ai parfois l'impression que nous ne nous rencontrerons pas mais nous nous retrouverons... Il me parle d'attachement, il lève des barrières, petit à petit, il me fait du bien...

J'ai supprimé tous mes comptes car je n'y allais plus.je ne discute plus qu'avec lui. Pour la première fois. Et malgré la situation compliquée, pour la première fois, je me sens bien et j'ai confiance.

 

Ce texte date de février, je devais le compléter mais je n'ai jamais eu le temps... Un jour je raconterai d'autres anecdotes, promis!

 

ghosty