J'ai rêvé ...

Ecrit le 28 juin.

3741_1453917740_reve-entreprise

 


J'ai rêvé d'un homme qui me prendrait dans ses bras à chaque fois qu'il me verrait,

Parce qu'il serait heureux de me voir, et que ça lui suffirait.

 

J'ai rêvé d'un homme qui me sourirait quand j'aurais le bad mood,

Parce qu'il aurait à coeur de me voir sourire en retour.

 

J'ai rêvé d'un homme avec qui j'aurais des parties de fous-rires,

Des échanges fructueux et sereins,

Des désaccords admis et même épanouissants.

 

J'ai rêvé d'un homme qui rirait de tous mes défauts, 

De mon impatience, de mon engouement, de mon entêtement aussi, pourquoi pas.

Qui trouverait ça mignon et en plaisanterait avec moi!

 

J'ai rêvé d'un homme joyeux, qui comme moi, aurait des rêves et des envies.

Qui aurait vécu pleinement jusqu'ici,

Et la ferme intention de vivre encore mieux demain.

 

Un homme qui m'aurait renvoyé tout plein de bonnes énergies,

Plutôt que d'aspirer les miennes.

D'une présence sans absence, et de mots remplis de sens,

Sans interprétations systématiques, ou systématiquement malsaines.

 

J'ai rêvé d'un homme stable et équilibré,

Qui assumerait ses névroses, ses erreurs du passé,

Et m'affirmerait clairement que je suis celle qu'il attendait,

Plutôt que de m'attribuer le rôle de celle qui le tiendrait.

 

J'ai rêvé d'un homme qui ne me changerait pas.

Qui me laisserait communiquer de la manière dont on communique, selon les gens ou les situations,

Qui me permettrait d'être celle que je suis, sans m'en vouloir de mes maladresses ou de mes non-dits,

Qui m'encouragerait à poser mes états d'âme sur le clavier, sans l'interpréter comme un malaise ou une cachoterie.

Qui respecterait mon intimité, et l'encouragerait, parce que c'est tellement meilleur de se retrouver après !

 

Un homme qui ne me rendrait pas dingue de ses injustes accusations et diverses agressions.

 

J'ai rêvé d'un homme qui m'écouterait attentivement, sans ramener à lui,

Un homme qui me croirait, sans m'obliger à me justifier,

Un homme qui ne m'accuserait jamais, parce qu'il aurait confiance en moi, 

 

J'ai rêvé d'un homme avec qui j'aurais une relation harmonieuse, de partage et de sérénité,

Dans la complicité et le respect,

Quand ce serait nécessaire, dans l'indépendance, 

Sans pour autant sombrer dans l'indifférence.

 

J'ai rêvé d'un homme qui me désirerait encore plus lorsque je râle,

Un homme qui m'admirerait encore plus lorsque je grossis,

Un homme qui me pardonnerait d'avoir des "bas", parce qu'il en a aussi,

Qui les oublierait d'ailleurs dès que je serais avec lui.

 

J'ai rêvé d'un homme présent, au regard doux, et au coeur apaisé,

Porteur de messages de tolérance et de paix,

Plutôt que de revanche et de rancune,

Un homme tolérant qui ne compterait pas les gestes, les mots,

Et, jamais, ne jugerait,

Un homme qui regarderait devant plutôt que de se mutiler du passé,

Et de mutiler l'autre avec lui.

 

shutterstock_175765442

J'ai rêvé d'un homme qui me comprendrait toujours,

Quoique je fasse, quoique je dise, quoique je ressente,

Qui ne me prêterait jamais d'intentions malsaines, parce qu'il lit au fond de moi et connait mon histoire,

Qui ne m'en voudrait jamais d'être workaholic, parfois un peu sauvage, parce qu'il m'aime comme je suis.

 

J'ai rêvé d'un homme dont la communication ne consisterait pas à avoir le dernier mot,

Pour qui le but d'une conversation ne serait pas de chercher celui qui a tort et celui qui a raison,

 

J'ai rêvé d'un homme équilibré pour qui l'échange verbal est un plaisir plus qu'une souffrance, une entente plus qu'une attaque.

Un homme qui n'interprèterait jamais les mots ou les intentions d'autrui, comme il aurait du le faire dans le passé,

Un homme qui saurait le mettre, son passé, derrière lui.

 

J'ai rêvé de rencontrer quelqu'un qui soit vraiment prêt, 

Qui ne me fasse pas payer ce qu'il a pu subir avant moi,

Qui ne m'impose pas ses angoisses, ses humeurs, ses états, 

Parce qu'il veut me "faire du bien", me protéger.

Qui n'oublie pas que la vie peut être simple, juste si on y croit.

Qui sait que d'être deux, c'est merveilleux, quand on a l'amour et la foi.

 

Un homme déjà réparé, plutôt qu'un homme qui se réparerait avec moi.

Un homme qui aurait eu envie de me faire maman, pourquoi pas.

 

J'ai rêvé, et j'en rêve toujours.

Il n'est pas évident de trouver l'évident,

Et toujours plus facile de tomber dans l'absurde.

 

Quand l'un et l'autre souffrent doucement,

Tâcher de se prendre en main concrètement, pour aller de l'avant,

C'est bien...mais il faut le vouloir à deux.

 

J'ai rêvé d'un truc que je n'ai pas vécu, que je ne vivrai peut-être jamais.

Parce que l'on ferait peut-être mieux de rêver de se trouver soi-même.

 

Les silences sont des ombres sur chacun de mes rêves,

Les frustrations encombrent mon corps de femme oubliée,

Pourtant.

Une rupture n'est jamais simple, même quand on était en souffrance...

Même si tout échec amoureux n'en est jamais un,

Car il n'est qu'une étape pour aller vers du mieux.

 

N'en vouloir à personne, parce qu'on est toujours deux.

 

reve