Nous sommes tous dépendants et c'est bien normal j'ai envie de vous dire. Nous avons tous besoin des Uns et des Autres pour évoluer, pour partager, pour échanger. La dépendance affective est Juste lorsqu'elle est équilibrée.

C'est lorsqu'elle devient excessive qu'elle devient sabotrice et limitante. Elle touche alors immanquablement l'ensemble de nos domaines de vie, l'ensemble de nos relations. Elle va profondément impacter l'ensemble de notre Être, notre équilibre profond.

La dépendance affective nous oblige à rester dans des relations qui ne nous conviennent pas. Elle génére de gros problèmes d'affirmation, nombreuses peurs paralysantes. Elle entretient le manque de confiance en soi, la sous estime de soi. On ne s'écoute plus, on s'oublie, on ne se respecte plus, subissant parfois des situations insupportables.

Lorsqu'on est dépendant affectif, on n'ose plus dire, plus faire.

On n'ose plus Être. 

La dépendance affective nous coupe de notre bonheur. 

Pour notre bien être général (physique, énergétique, émotionnel, mental et spirituel), il est important de mesurer l'intensité de sa dépendance affective et d'y remédier si elle est trop importante.

Il y a des moments dans notre vie où nous devons être Juste avec nous même et faire ce qu'il y a de mieux pour nous. Arrêtons de toujours faire passer les Autres avant.

C'est ainsi aussi que nous saurons qui nous aime vraiment. S'ils ne sont pas contents, tant pis j'ai envie de vous dire. C'est qu'ils ne nous aimaient pas vraiment. Ils ne voyaient en nous qu'un intérêt... 

-Marie Chauderon