aka... le "kéké de Marseille", comme on dit.

Bridget s'ennuie un peu ces temps-ci... Elle a viré ses photos des sites, pour calmer un peu le jeu... Du coup, peu d'hommes la contactent. Sûrement des types bien.

Il y a ce gars, avec un T-Shirt des States, tout souriant, tout sympa... la bonne bouille... qui l'invite ce soir au cinéma. Elle n'a pas beaucoup discuté avec lui, mais après tout : 1° il a une bonne bouille 2° ça fera une sortie, c'est cool !

Let's go !!

Bridget arrive dans son aparel le plus féminin ... une jolie robe, des bottes à talons etc...et elle attend son substitut de prince charmant (parce qu'elle sait, maintenant, que le prince charmant n'existe pas !).

Le voilà... Le cauchemar commence... tout ce que Bridget déteste... elle le sait (évidemment) d'emblée...

Il arrive la gueule enfarinée, les cheveux bien laqués, le chewing-gum en avant, les yeux rouges (il a fumé combien de pétards avant de venir???), 10 minutes en retard, qui plus est ! Il la reconnaît, notre jolie Bridget, bien sûr, et se dirige vers elle tout content...

"Salut ! Sandra !

-Euh, non moi c'est Bridget (grrrrrrrrrrrrrr !)

-Ah oui ! Bon ben salut quoi... on y va?" (il parle avec un accent marseillais méga accentué, vous savez l'accent du kéké quoi... vulgaire au possible).

Bridget respire un grand coup, et se dit "ce n'est qu'un film...un simple film...cette fois-ci, y'a pas de resto ! T'as sauvé les meubles ma fille !"

Passage devant le stand à bonbons, et Monsieur insiste pour gaver notre Bridget. Qui refuse, en toute gentle-damoiselle qui se respecte (c'est que l'arrivée de Monsieur Kéké lui a coupé l'appétit...).

Le temps d'aller jusqu'à la salle 15 (punaise ce qu'elle est loin, la salle 15 !), Kéké de Marseille a tout juste le temps de dire à Bridget que c'est son tout premier cinéma depuis euh... 7 , 8 ans... Ouille ! Mais il fait quoi dans la vie?

Accrochez-vous bien (parce que Bridget, elle s'est aussi accrochée dans son canapé une fois arrivée dans la fameuse salle 15...)

"dans la vie? ben euh... je suis plâtrier !

-Sympa, ça ! Tu bricoles alors?

-Oui, Oui... mais je sous-traite. J'avais une auto entreprise mais j'ai arrêté, c'est pas rentable. Comme je dois payer mon crédit, je bosse en sous-traitance pour d'autres entreprises... au black.Oui, je vis de travail au black... j'ai pas honte de le dire !"

Ben là Bridget elle a envie de lui balancer dans la gueule "pauvre connard, c'est à cause de types comme toi que des personnes comme moi triment tous les jours !!! t'as pas honte ?! et je suppose qu'à côté de cela tu touches le RSA et toutes les aides qui vont avec?! "

La colère monte... Bon..Bridget se retient... et n'aura finalement pas à se retenir trop longtemps parce que... kéké de Marseille n'a rien à dire.

Kéké se contente de s'installer... Il enlève sa super veste fashion ... et dévoile sa super tenue de Kéké qui se respecte : chemise et pantalon jean, chemise ouverte, chaine en or qui brille (j'exagère à peine!). D'ailleurs, il est bien coiffé, comme un kéké de Marseille quoi... il a tout mis tout plein de gel sur ses cheveux tout courts tout mouillés tout plaqués... ça fait super classe (enfin ça, c'est ce qu'il croit). C'est qu'il s'est fait beau (ça aussi, c'est ce qu'il croit). C'est tellement "factice"... tellement "exagéré"... tellement "anti-nature"... tellement ... Kéké quoi !!!

Bridget se retient de rire.

Bon, il faudrait quand même "casser ce blanc", parce que là, c'est quand même un peu la pub, et ça fait bien 10 minutes qu'ils n'ont pas échangé un mot...

Alors, Bridget décide de lui poser deux questions (avant que le film commence), juste histoire de "mettre l'ambiance"... : elle lui demande depuis quand il vit dans le coin et à quand remonte sa derniere relation.. Voilà, c'est bon, elle a fait sa B.A. ! Maintenant, si monsieur n'a rien à dire ou ne souhaite pas communiquer avec elle, elle s'en tape !

Kéké répond... sans développer... sans même lui retourner ces questions... Aucun sens de la communication quoi... et il s'affale dans le canapé, comme un ado...

boujxt85

Description : les jambes en avant, écartées, le coude gauche nonchalamment posé sur l'acoudoir gauche, la joue gauche tendue vers le dit-coude (touchant quasiment elle aussi l'acoudoir), et le bras droit étendu de l'autre côté (ouf, il n'arrive pas jusqu'à Bridget !).

Kéké est bien installé... et Kéké n'a rien à dire !

Alors Kéké ne dit plus rien...et bien entendu, évite le regard de Bridget (il ne l'a d'ailleurs pas regardée une seule fois dans les yeux).

Après la vingtaine de minutes de pubs, au moment où (enfin !) le film commence... Kéké émerge :

"mais je ne t'ai pas posé de questions, moi, tiens !"

(Ah ben non, tiens donc, comment se fait-ce?!!!)

Et d'attaquer : "mais toi tu as un boulot, tu fais quoi?"

Et bien sûr, quand Bridget révèle son statut et son métier... il répond, à côté de la plaque :

"Ah tu es dans le libéral? c'était pas marqué sur ta fiche !

-Euh... mais non c'est pas un métier libéral... "

Kéké fronce les sourcils... Kéké réfléchit, on dirait... Blanc d'une minute... Puis Kéké répond "ah oui, t'as peut-être raison,c'est pas libéral".

(pfff bien sur j'ai raison, c'est son métier, je sais encore ce que je fais et dans quoi je suis ! mais quelle truffe !).

Et Kéké se raffale dans le canapé (toujours côté gauche - courage fuyons, Bridget se trouve à droite - je pue???).

A partir de là, Kéké n'a plus dit un mot... 1H52 de film... rien...que néni.

Bridget n'a pas eu envie d'échanger , ni meme de partager ses impressions sur le film pendant celui-ci... (un idiot pareil, laisse béton !). Et lui, il n'avait rien à échanger... il est VIDE Kéké ! C'est trop compliqué un film pour lui (7 ans sans cinéma, faut se réhabituer) - pourtant c'était un film sans texte...

Enfin le jour se lève... Façon de parler : le film s'achève... Kéké se lève... Bridget aussi... trop contente, ouai chouette ! Je vais me coucher, me barrer, disparaitre, ne plus jamais revoir ce loser qui n'est décidément PAS DE MON MONDE... Culture 0, Conversation 0, Altruisme 0, Respect/Education 0, Sens civique 0, Charme 0, Charisme 0----

Bref y'a rien de rien... rien !!! RIEN ! RRRRRIIEEEEENNNNN !!!

Bridget , polie, lui demande quand même si le film lui a plu (histoire de ne pas rester dans le silence absolu plus de 2 heures...). La réponse? allez, je suis sûre que vous l'avez devinée... Mais SIIIIIIIIIIII !!!

"TRANNN-QUIIILLLLEEEEUUUU" (mais avec le bel acceng de Marseille ouai !) TRAAAAANNN-QUILLLLEEEUUUU

Et là, Bridget est achevée.

Il ajoutera quand même : "ça parle pas beaucoup dans le film!" (C'est une blague?!)

Arrivés devant le parking... Kéké TranquillEu ouvre la bouche une dernière fois :

"Oh bah ouai l'cinéma c'est pas cool pour causer quoi. On fait quoi maintenant? On va se boire un verre?

-Merci...Je file dans mon lit, je suis fatiguée !"

Il croyait quoi en plus, le kéké, là? Qu'il allait avoir l'honneur d'offrir un verre à notre Bridget, puis de l'attirer dans son lit directos?

Mais c'est pas la fête à Kéké !!

Bridget rentre bredouille... le film , elle l'aurait vu seule, elle l'aurait bien mieux apprécié... des rencontres comme ça, elle s'en passerait volontiers... Sur le site, elle aurait du le faire écrire davantage, prendre plus de temps ... finalement, ils n'ont peut être pas tort, les adeptes de l'interrogatoire à deux balles, là... Mais elle a quand même eu de la chance au fond, qu'il ne soit pas si causant... A quoi bon? Le peu qu'il a dit était d'une connerie et d'une inconsistance telles!!!.

C'était l'histoire d'un samedi soir de sombre desespoir au pays de la LOSE...

Buona Notte a Tutti !