ghosty

 

 

 Quand le silence s'installe, il est pesant.

On pense pouvoir gérer mais il est de belles histoires qu'on aurait aimé écrire, et il est difficile d'accepter d'y renoncer.

J'm'accroche. Je craque pas. Tellement de choses à dire mais je n'arrive pas à trouver la bonne façon de faire.

La déception est aussi pesante que le silence qui l'accompagne, et ces compagnons de route ne font qu'amplifier la solitude au final.

Ecrire, exorciser, oublier. Ou tout du moins essayer. En vain pour le moment.

.......................................................................................................................