Un homme a voulu me répondre, et j'ai trouvé sa réponse et son écrit vraiment intéressants...

J'ai aussi souhaité leur donner la possibilité de s'exprimer publiquement ici, alors c'est chose faite !

 

Bonjour Brigitte,

Cela fait quelques temps que je lis ton blog et c'est seulement aujourd'hui que je prends le temps de t'écrire ces quelques lignes.
Tu m'as souvent fait rire dans tes articles. Mais aussi parfois un peu énervé, normal me répondras tu peut-etre car je suis un homme.
Et pourtant, je ne pense pas que les hommes et les femmes soient si différents et notamment que certains hommes soient mauvais et d'autres bien.
Je suis toujours surpris d'entendre souvent les mêmes choses sur les hommes revenir un peu sans arrêt dans la bouche des femmes.
Vous parlez souvent de lâcheté, de faiblesse, d'obsession... bref de trucs vraiment basiques.
A mon sens, vous vous trompez lourdement. Les choses sont encore plus basiques que ça.
Il suffit juste de se rappeler comment se décompose un cerveau humain: 3 parties ayant chacune une fonction: la chasse, la fuite, la sexualité.
En fonction des situations rencontrées, l'être humain utilisera plus ou moins une des ces 3 parties pour en trouver le comportement le plus adapté.
Les choses sont donc très simples mais l'histoire humaine nous a fait utiliser ces 3 cerveaux de façons différentes. Ça n'est que depuis une période très récente que l'on sait que les hommes et les femmes ne sont pas au fond si différents l'un de l'autre. Mais des siècles d'humanité ont modelé l'éducation des enfants.

Dès notre plus jeune âge, on nous apprend à nous les hommes, à ne pas pleurer, à ne pas montrer nos faiblesses parce que ça n'est pas bien, à rester fort et fier, alors qu'au contraire une petite fille sera tout de suite consolée et pourra pleurer comme elle l'entend. En grandissant cette éducation sera encore exacerbée par la sur confiance voire même l'art du bluff qui sera inculqué aux garçons, tout le contraire des filles à qui l'on demandera de développer leur empathie et leur douceur avec les autres. Tout cela conduit inévitablement à l'âge adulte à des comportements différents.

L'homme sera devenu un chasseur efficace appliquant à la lettre les préceptes Darwiniens: on mène plusieurs histoires de front qu'on laisse se développer jusqu'au point où l'une d'elles deviendra magique et nécessitera d'arrêter les autres, ajouté à cela que l'homme est plus pragmatique que cartésien, il se nourrit moins d'amour que la femme. Les femmes elles seront plus séquentielles: je m'investis dans un truc à fond et ça n'est que quand il meurt que j'en cherche un autre.

Et évidemment la fuite se fera de façon différente. Un homme n'éprouvant pas le besoin de s'exprimer, c'est inutile tant les choses peuvent lui paraître évidentes. Pour lui les choses étaient claires et il ne comprend pas toujours qu'une explication de texte soit nécessaire. En plus tout cela est fastidieux et chronophage car s'il a ressenti certaines choses (lassitude, ennui...) il doit en etre de meme pour la femme.
Malheureusement à un moment donné il faut bien fuir (enfin pas tout le temps fort heureusement car sinon le mot famille disparaîtrait du dictionnaire çe qui serait bien triste).
Rester impliquerait de choisir voir pire de s'engager et ca ce n'est pas possible car cela impliquerait de renoncer à tout le reste.

Après tout n'est pas non plus de la faute des hommes, un homme en bon chasseur qu'il est, n'ira s'attaquer à une proie sans avoir vérifié auparavant que le terrain lui est favorable. C'est un peu comme lorsque l'on dit de la victime d'un viol que quelque part elle était consentante de par sa tenue légère ou son comportement de nature à provoquer l'agression.
Lors d'une rencontre c'est pareil, sans un signe quelconque de la femme, l'homme n'osera que rarement attaquer, par contre au moindre signe, que la proie l'intéresse ou pas, la chasse débutera. Et la c'est la femme qui mène la danse (du moins au début...), on est obligé de suivre le pas sinon c'est stop tout de suite. Pour votre plus grand malheur, vous êtes sensibles et réceptives aux paroles. Malheureusement et c'est bien connu les plus beaux parleurs ( les plus menteurs donc) ne sont pas les plus honnêtes loin s'en faut. Il y en a aussi des plus discrets, moins bavards (donc moins bons danseurs) mais certainement plus sincères quand ils s'expriment.

Bref beaucoup de parlotte pour au final pas grand chose. J'éprouvais cependant l'envie d'exprimer un avis masculin car j'avais constaté qu'en commentaires il y avait surtout des femmes qui te suivaient. Et je trouvais que vous aviez souvent tendance à critiquer l'homme.
Alors dis toi bien qu'au fond malgré cette différence de comportement un homme et une femme c'est pareil. Nous recherchons tous la même chose: l'amour le vrai le grand l'unique.
Et rassures toi tu n'as rien raté jusqu'à présent car les hommes ne sont pas masos. Ils ne laisseraient jamais tomber la femme qui pourrait leur apporter cette étincelle si précieuse car si rare et par conséquent tant recherchée par tout le monde.

Et enfin avant de te laisser tranquile je finirai par une citation de Roland Barthes que j'aime beaucoup car elle est si vrai:" à quoi reconnaît on un homme amoureux? C'est un homme qui sait attendre..."

Amicalement.


tumblr_mc5arxLvdw1qhg7th