Dernièrement, j'ai écrit ceci:

"Du coup j'ai craqué, j'ai réouvert les applis pour ne pas lui écrire, pour avoir des discussions stériles, et à un moment j'aurai une discussion sympa. On discutera. Un peu. Beaucoup. On se trouvera plein de points communs. Et il disparaîtra comme il est apparu. Encore."

 

J'ai trouvé ma discussion sympa. Encore.

 

Troublante comme jamais cependant.

 

Quand on discute avec un être qui vous raconte les choses qu'il a vécues et qu'on a l'impression de lire sa propre histoire, on se demande sérieusement ce qui nous arrive.

Nos histoires suivent une sorte de parallèle qu'il a comparé à des rails. 

Nous avons enduré des épreuves similaires, qui nous ont construits tels que nous sommes aujourd'hui.

Nous nous comprenons sans avoir besoin de nous expliquer.

L'impression d'être face à mon double masculin. 

 

(Mon ex avait dit ça de la femme qu'il a rencontrée.... ça m'avait blessé parce que je me disais "et moi dans tout ça, j'ai été quoi?". Et là... je comprends...)

 

Pas dans ce schéma habituel où l'un pose des questions, l'autre répond. Mais l'un raconte une histoire, qui rappelle à l'autre une histoire qu'il a connue, et il raconte à son tour. On ne se parle pas, on se raconte nos vies. Nos blessures. Il parle de lui sans retenue, n'est pas dans la maîtrise.

 

Il doit régler des choses dans sa vie. Une situation non stabilisée. Il veut faire les choses dans l'ordre. "Et tu vois bien de quoi je parle" m'a-t-il dit après que j'ai expliqué comment ma séparation s'était passée.

 

Pour une fois que je n'ai pas affaire à un fantôme, il a trop de choses à régler dans sa vie pour se lancer dans une nouvelle histoire. Il en a pris conscience. Ne pensait pas tomber sur moi. Bref on est tombés l'un sur l'autre, et il faut maintenant renoncer parce qu'il ne veut pas saisir cette chance. Il est prêt à passer à côté parce qu'il veut faire les choses dans l'ordre. C'est un homme bien... restons positive, j'en aurai au moins rencontré un dans tout le lot.

 

Mais ça ne change rien au problème. Un homme bien pas disponible et pas prêt, ça ne me fait pas avancer.... et je me ramasse. Encore.

 

 

 

 

ghosty